magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Coop Funéraire arrangements juillet 2020
ACTUALITÉS / Estrie
Anita Lessard Par Anita Lessard

Mercredi, 8 janvier 2020

Séisme à Puerto Rico: témoignage d'une sherbrookoise


Depuis la fin du mois de décembre, une série de secousses sismiques font trembler la terre de Puerto Rico, avec pour point culminant, un violant séisme d'une magnitude 6,4 le 7 janvier dernier.

 Imprimer   Envoyer 
crédit photo:Lorenzo Delgado (REUTERS); la formation rocheuse de Punta Ventana, qui a perdu sa partie supérieure après la vague de séismes.Photo du bas (Facebook); Lorena Cruz

Lorena Cruz est originaire de Puerto Rico et vit à Sherbrooke depuis quelques années déjà. Après avoir fait des études à l'Université de Sherbrooke, elle choisit de s'y établir.

La sherbrookoise d'adoption fait tout de même des allers-retours réguliers sur son île natale pour passer du temps avec sa famille, s'occuper de son père malade et retrouver de vieux amis.

Depuis l'avènement des ouragans Irma et Maria en 2017, les portoricains croyaient bien que la reconstruction de leur île se poursuivrait, non sans difficultés, mais sans avoir à s'inquiéter de subir les foudres de Dame Nature à nouveau.
C'est malheureusement tout le contraire qui se produit sur cette île des Caraïbes depuis la fin du mois de décembre. Une série de secousses sismiques font trembler la terre avec pour point culminant, un violant séisme d'une magnitude 6,4 le 7 janvier dernier, suivit de répliques de moindre ampleur dans les heures suivantes. L'événement a entraîné des coupures de courant et des dégâts matériaux importants; un homme y a perdu la vie et on dénombre plusieurs blessés. Des sites touristiques prisés comme la formation rocheuse de Punta Ventana, qui a perdu sa partie supérieure ou l'église de l'Immaculée conception de Guayanilla, bâtie en 1841, ont été sérieusement mis à mal par la force du séisme.

L'État d'urgence a décrété par les autorités pour faciliter la mobilisation de la garde nationale, et « permettre une action rapide du processus gouvernemental pour garantir une exécution efficace » des secours, selon la gouverneure de l'île, Wanda Vazquez Garced.

EstriePlus a pu entrer en contact avec Lorena Cruz, voici son témoignage : « Depuis le 28 décembre passé jusqu'à aujourd'hui, Puerto Rico a ressenti environs 960 séismes à partir du même épicentre au sud de l'ile (ville de Guánica). Depuis ce jour-là, les autorités pertinentes sont présentes pour les citoyennes afin de les informer sur quoi faire avant, pendant et après un tremblement de terre. »

Par contre, depuis le 6 janvier, pendant la fête traditionnelle des trois rois mages, Puerto Rico a vu le début d'un vrai cauchemar. Pendant que les enfants ouvraient leurs cadeaux, on a vécu un fort séisme, ressenti dans toute l'île et qui a mis en alerte tout le monde. Dans la nuit du 7 janvier, vers 4:30 du matin, un autre tremblement de terre de 6.4 que je ne vais jamais oublier. Celui-là a laissé une centaine de familles sans maison parce qu'elles ont été détruites. Plusieurs structures se sont effondrées et toute l'île est restée sans électricité. »

« À peine une heure plus tard, on a ressenti une réplique de 6.0 qui a provoqué la mort d'un monsieur de 73 ans (un mur est tombé sur lui). Puerto Rico est en alerte, la terre continue à trembler chaque demi-heure ou à chaque heure. En ce moment, les villes du sud, proches de l'épicentre, sont partiellement détruites. Toutes les autorités sont là pour accompagner les gens qui ont le plus besoin d'aide et gardent un œil sur les gens qui habitent près de la côte, au cas où il y aurait un tsunami. Les gens qui habitent dans un deuxième étage dorment dans la rue par peur que leur maison tombe sur eux. Les hôpitaux du sud sont en train de soigner ses patientes au parking, dans la rue, dans la peur que l'hôpital ne s'écroule. »

« Ça fait un peu penser à la situation vécue après l'ouragan María. Il y a de gens qui sont en train de partir de l'île vers les États-Unis à cause de cette nouvelle catastrophe. »

Par contre, les gens sont très unis. Dans des situations comme ça, les voisins deviennent famille. On s'appelle et on s'entraide. Le rétablissement va prendre du temps parce qu'il reste encore beaucoup de dommages causés par (l'ouragan) María. Mais j'ai l'espoir que le « nouveau gouvernement » va prendre action dans tout ça pour éviter ce qui s'est passé à l'été 2019; le peuple s'est uni pour déloger le gouverneur du pouvoir. »

 


Genevieve Hébert, députée de Saint-Francois
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Le pays qui refuse de naître

Le pays qui refuse de naître
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité
NOS RECOMMANDATIONS
Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"

Souvenirs et repères d'un "mon'oncle"
Une nouvelle piscine avec plage au Parc Centennial

Une nouvelle piscine avec plage au Parc Centennial
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Dominos_juin2020
 
Alexis Jacques
Mardi, 7 juillet 2020
Chronique en rappel - Nous avons peur!

Jérôme Blais
Mardi, 7 juillet 2020
Pluie pas pluie j’y vais !

Sarah Beaudoin
Lundi, 6 juillet 2020
Chronique en rappel - Parlons sexe, genres et identité

François Fouquet
Lundi, 6 juillet 2020
Les clichés du miroir

Daniel Nadeau
Mercredi, 1 juillet 2020
Le pays qui refuse de naître

Nathalie Larocque
Mercredi, 1 juillet 2020
Chronique en rappel - Parcours scolaire parsemé d'étiquettes

JD 22 juin 2020
Concours Ma bucket list
Première pelletée de terre pour l'usine de magnésium d'Asbestos Lundi, 29 juin 2020
Première pelletée de terre pour l'usine de magnésium d'Asbestos
La Covid: Fausse balle pour la Classique Pif Par Daniel Campeau Lundi, 29 juin 2020
La Covid: Fausse balle pour la Classique Pif
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup! Par Daniel Campeau Jeudi, 2 juillet 2020
Le SPS recherche un fraudeur qui gesticule beaucoup!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous