Fête du Lac des Nations
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
En Estrie Concours Calendrier Annonces Classées
 
  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

Résolution? Au moins, un peu de ménage!

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 3 janvier 2022      

Ça suit généralement les vœux de bonne année. Généralement, ça survient chez moi le 2 janvier et les jours suivants.

Je ne trouve pas l'exercice des résolutions inutile, même si je sais bien que le taux de maintien de celles qu'on a prises avec vigueur (!) n'est pas très élevé! Je me dis qu'au moins, l'exercice force une certaine (et utile!) introspection. Ce qu'on en fait après nous appartient, mais, au moins, le jeu permet d'identifier des éléments qu'on souhaiterait modifier, amplifier, "désamplifier", bref, on comprend le principe!

Je constate que les résolutions ne sont pas inscrites dans mes habitudes solides de début d'année. Le ménage, oui! Pas le ménage régulier (l'ordinaire, disaient les grands-parents). Non, je parle plus d'une sorte de besoin de mettre les choses à l'ordre.

Voici une série de petits gestes qui ont apporté leurs petites réflexions. On jase!

Les décorations de trop

La beauté des grands bacs de plastique, c'est qu'ils contiennent pas mal de trucs et qu'ils facilitent le rangement. Si le couvercle empêche la poussière de s'installer à résidence, il favorise aussi l'oubli du contenu même du bac!

En défaisant le sapin, j'ai réalisé que bien des trucs en bonne condition ne servent plus. J'ai donc fait un paquet à aller porter dans un organisme de récupération. Je me dis que ça peut servir à quelqu'un d'autre.

En consultant les options pour faciliter ce petit don, je suis tombé sur le site de l'organisme Renaissance. On n'y dit pas nommément qu'on les accepte, mais on spécifie ceci : « nous n'acceptons PAS les animaux... »

Cibole! Quelqu'un a déjà voulu y déposer son chat, son lapin ou son chien? Faut croire, si on prend la peine de l'écrire sur le site et de mettre le "pas" en lettres majuscules! 

En même temps, ça trahit bien notre comportement. Et je généralise, je sais, mais c'est pour l'exercice : en début 2020, nous nous sommes retrouvés avec du temps à combler et des tonnes d'activités en moins. On a donc senti le besoin d'avoir un chat ou un chien. Sans penser qu'une normalité reviendrait dans le décor bien avant que l'animal ne soit vieux!

On a répondu à une pulsion sur laquelle on a collé le mot « besoin ». Et on sait qu'un besoin, ça doit être comblé! Les conséquences? On s'en fout! On traversera bien le pont rendu à la rivière.

Comme pour beaucoup de nos pulsions devenues des besoins, la rivière était visiblement très proche!

C'est de ce genre de ménage dont je parle.

Comme faire une tournée de ce qui ne sert plus sur l'ordinateur, le téléphone, la tablette et autres objets du genre.

C'est fou de constater le nombre de photos qu'on prend et qu'on oublie aussitôt!

C'est aussi faire le ménage dans la boîte de messagerie. Essayer de regrouper les trucs, de détruire tout ce qui ne servira pas!

Je me dis que, comme nos messages sont souvent hébergés sur des serveurs virtuels, le petit Gig de données que j'utilise pour rien, multiplié par le nombre de personnes qui font du ménage, bien, ça pourrait alléger le poids du nuage dans lequel les données sont placées. Je continue de trouver que l'image du nuage rend poétique le stockage monstrueux qu'on fait sans penser aux conséquences.       

Le ménage, c'est aussi le désabonnement de bien des trucs qui apparaissent automatiquement dans mon décor quotidien de médias sociaux et de boîte de réception de courriels. Le ménage des médias sociaux en est un: je me dis qu'il est sage de ne pas « suivre » les gens qui font des statuts qui me heurtent ou qui brassent toujours le même message.   

Pousser le ménage jusqu'à la liste?

Issssshhhhh... J'y vais d'une confession : j'ai commencé ça il y a quelques années. Fais une sorte de liste d'intentions de choses à faire, à apprendre, à creuser... Et je me suis mis des rappels aléatoires qui me ramènent à la liste en cours d'année.

Le but n'est pas de me mettre de la pression, nenon! Je veux juste éviter de me laisser entraîner par le tourbillon du quotidien et, finalement, au bout d'un temps, constater que j'ai oublié ce que je m'étais dit que j'aimerais faire.

En même temps, il m'est arrivé aussi d'enlever des trucs de la liste en me disant "peut-être que cette affaire-là, je ne souhaite pas tant que ça la faire! »

La liste a l'avantage de mettre un ordre dans les choses.

Ce qu'il y a sur cette liste?

Vous ne saurez pas! Personne ne saura! Là, j'aurais l'impression de me mettre de la pression!

Je termine avec ceci. Et ce n'est pas sur ma liste! Ça vient de même, spontanément : bonne année à vous. Et bon ménage si vous en faites aussi!

 

Clin d'œil de la semaine

Étonnant de constater la quantité de cossins inutiles qui répondaient pourtant à un besoin au moment de leur acquisition!

Dispatcher_groupe A&A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

L’élite. Ouin, l’élite…

Lundi le 2 mai 2022      
L’élite. Ouin, l’élite…
Douloureuses nuances de gris

Lundi le 16 mai 2022      
Douloureuses nuances de gris
Avant et après : supercherie et piège

Mardi le 24 mai 2022      
Avant et après : supercherie et piège
Groupe A&A
NOS RECOMMANDATIONS
Les Cantonniers de Magog poursuivent leur périple Albertain avec 2e victoire

Mercredi le 18 mai 2022      
Les Cantonniers de Magog poursuivent leur périple Albertain avec 2e victoire
La ville de Sherbrooke se prépare à la crise du logement

Jeudi le 19 mai 2022      
La ville de Sherbrooke se prépare à la crise du logement
Réinventer le Québec par nos villes…

Mercredi le 18 mai 2022      
Réinventer le Québec par nos villes…
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
STEBUC
 
François Fouquet
Mardi, 24 mai 2022
Avant et après : supercherie et piège

Performance_NC_2
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke Par Daniel Campeau Mardi, 17 mai 2022
L’ancien terrain des Hells à Lennoxville vendu à deux hommes d’affaires de Sherbrooke
La ville de Sherbrooke se prépare à la crise du logement Par Daniel Campeau Jeudi, 19 mai 2022
La ville de Sherbrooke se prépare à la crise du logement
« Fait en Estrie » : Cherry River Par Catherine Blanchette Mercredi, 18 mai 2022
« Fait en Estrie » : Cherry River
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous