Radio-Canada Info
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Opération policière de la SQ dans la Canton de Stanstead
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Samedi, 5 septembre 2020

Le Rendez-vous d’Howard : renouveler l’expérience



 Imprimer   Envoyer 
Archives EstriePlus; photo du bas: Francis Demers, nouveau directeur général du Rendez-vous d'Howard

L'un des moments les plus attendus de l'automne à Sherbrooke n'aura pas lieu en cette année de pandémie. Le Rendez-vous d'Howard offrira tout de même aux amateurs d'histoire des propositions d'activités dans les prochaines semaines...question d'assouvir ce besoin de garder le contact jusqu'à la prochaine édition. Qu'à cela ne tienne, l'organisation du Rendez-vous d'Howard va de l'avant et prépare son retour en 2021.

Souhaitant explorer de nouvelles avenues, le conseil d'administration a récemment fait l'embauche de Francis Demers pour diriger les destinés de ce festival à saveur historique. Le nouveau venu se dit ravi de se joindre à l'équipe et entend bien poursuivre sur sa lancée, ayant observé la popularité grandissante de l'événement. « Les membres du comité organisateur ont une bonne idée de la courbe de progression du Rendez-vous; ça me permet d'arriver avec des idées qui vont être bien reçues, » commente M. Demers.

Le nouveau directeur général croit qu'il est possible de donner au Rendez-vous d'Howard une portée plus large; il veut même attirer des visiteurs qui proviennent de l'extérieur de l'Estrie. « Je pense que cet événement a le potentiel de faire sa place au niveau provincial. Même si on a présentement des visiteurs de l'extérieur, je trouve que ça ne déborde pas assez en dehors de Sherbrooke. »  Francis Demers aimerait voir des gens de Coaticook, Lac Mégantic, ou de Victoriaville, en faire une des destinations incontournables de l'automne. Son expérience comme directeur artistique à la Fête des Vendanges Memphrémagog et à la direction générale des célébrations de la Fête du Canada ces dernières années serviront assurément à atteindre  ces objectifs.

Grand passionné d'histoire, M. Demers se réjouit de pouvoir contribuer, avec son savoir-faire,  à faire rayonner des personnages et des pans méconnus du passé de la ville de Sherbrooke. «Quand on pense au passé ou à l'histoire, souvent on voit des photos en noir et blanc, des vieilles images.On a tendance à associer ça à des vieilles personnes; souvent parce que ceux qui nous le racontent sont des personnes plus âgées. Donc on associe ça à quelque chose de vieux, de plus lent, de plus ‘'molo''. Je me dis que les gens qui vivaient à cette époque-là ne vivaient pas en noir et blanc! C'était une société qui était active, qui bougeait beaucoup, qui faisait la fête. » Il ajoute vouloir apporter une meilleure appréciation du présent par la découverte de l'histoire. À tous les jours il s'étonne de découvrir à quel point le dynamisme et l'innovation ont été au cœur du développement de Sherbrooke depuis sa fondation.

Étant également chanteur, l'organisation de spectacles n'a pas de secrets pour Francis Demers. Afin d'attirer une plus grande variété de visiteurs, il compte présenter des musiciens de renom et provenant de différents univers musicaux, sans dénaturer l'esprit de l'événement. « Je vais essayer d'amener des artistes peut-être plus connus, que les gens vont reconnaître. Ils vont vouloir se déplacer pour voir l'artiste, et de cette façon-là, découvrir le festival. Le mot ‘'festival'' est très important pour moi; je veux que les gens ait le sourire et tapent du pied en y venant! »,  dit-il avec enthousiasme.

Le volet ‘'Nature'' est un autre aspect sur lequel l'organisation mise pour épater les touristes. Les magnifiques jardins qui composent le site ont tout pour ravir les promeneurs. On veut aussi élaborer plus d'activités s'adressant aux familles, particulièrement tournées vers la vulgarisation de l'histoire, tout en conservant celles qui connaissent un grand succès comme la ‘'Bibitte-mobile'' par exemple.

Conscient que l'espace disponible sur le domaine est limité, le rayonnement espéré par M. Demers sera fait de façon progressive et réfléchie.

Avec le 100e anniversaire des bâtiments du Domaine Howard, l'organisation compte faire de sa prochaine édition, une opportunité de mettre en valeur l'héritage important laissé à la ville par le célèbre sénateur et sa famille. Francis Demers veut surtout que les résidents de Sherbrooke s'approprient  le festival pour en faire un moment mémorable pour les automnes à venir.

 @rendezvousdhoward

 


Vieux Clocher 25 sept 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Changement de garde au Mhist

Changement de garde au Mhist
Le Festival Rivières de Lumières propose une édition insolite

Le Festival Rivières de Lumières propose une édition insolite
Café William Spartivento septembre 20
NOS RECOMMANDATIONS
Un scientifique de l'Université Bishop's publié dans la revue Nature

Un scientifique de l'Université Bishop's publié dans la revue Nature
Déménagement du Centre de dépistage de Sherbrooke

Déménagement du Centre de dépistage de Sherbrooke
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Écoloboutique sept 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir aout 2020
 
François Fouquet
Lundi, 21 septembre 2020
Non, non…en quelques mots seulement!

Me Michel Joncas
Jeudi, 17 septembre 2020
Haie de cèdres et voisinage

Jacinthe Dubé 5 juin20
Concours  Vieux-Clocher Phil Roy sept 2020
Des proches aidants se racontent... Par Daniel Campeau Dimanche, 20 septembre 2020
Des proches aidants se racontent...
Le magazine Protégez-vous consacre Matelas Houde Par Anita Lessard Jeudi, 17 septembre 2020
Le magazine Protégez-vous consacre Matelas Houde
50 personnes et moins dans les lieux de culte: la décision de Québec décriée Lundi, 21 septembre 2020
50 personnes et moins dans les lieux de culte: la décision de Québec décriée
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous