Rythme - Bonjour Estrie - oct 2018
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
 
8°C
détails
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
  L'appel des propositions liées au développement de la zone prioritaire du Quartier Well Sud est reporté au 18 janvier.
 
Memphrémagog - journal
ACTUALITÉS
Estrie
Memphrémagog
Ça se passe chez nous!
Culture & Événements
Sports
L'actualité en photos
L'actualité en vidéos
Blogue
Basta Communication oct 2018
CHRONIQUEURS /
La parole est aux ados!
Sarah-Eve Desruisseaux Par Sarah-Eve Desruisseaux

Jeudi, 11 janvier 2018

24 heures pour se découvrir!



 Imprimer   Envoyer 
Cette expérience à l’Abbaye Saint-Benoit-du-Lac nous offre la chance d’appuyer sur le bouton pause de la télécommande qui gère notre vie. - Sarah-Eve Desruisseaux

Innocemment, nous glissons sur une fibre de cacophonie qui nous donne accès à un vaste éventail de maux. Notre essence nous échappe et le moule tant revendiqué nous rattrape. Il est souffrant d'être soi-même dans un monde où la diversité est hypothétiquement acceptée. Le remède à ce tourment est sans aucun doute la solitude. Se retrouver dans la résonance de notre âme nous ramène à nos racines ancrées dans ce qui nous anime fondamentalement.

J'ai eu la chance d'explorer la profondeur d'une maturité que je croyais éphémère, mais qui perdure et qui personnifie chacune de mes réflexions. Vingt-quatre heures de silence et de ressourcement, c'est ce qui m'a été nécessaire pour réaliser que la vie est trop courte pour se laisser façonner par un moule qui a subjectivement été jugé comme étant parfait.

Cette expérience, plutôt laconique, a définitivement été un évènement marquant de mon année 2017. Mon esprit s'est retrouvé complètement à nu, je me devais de réfléchir, car la fameuse technologie qui me monopolise m'était confisquée. Dans ma petite chambre, je me retrouvais confrontée à celle que je suis. Je dois avouer que j'en ai eu le vertige. Il est rare de passer des instants privilégiés avec soi.

Cette opportunité m'a été offerte par mon école secondaire, Le Salésien, dans le cadre d'un cours d'éthique et culture religieuse. A priori, il peut sembler banal de participer à un 24 heures de silence, mais en fait, cela nous permet d'entretenir une relation avec nous-même que nous avons tendance à mettre de côté. Dans le brouhaha du quotidien, nous perdons de vue ce qui nous habite. Cette expérience à l'Abbaye Saint-Benoit-du-Lac nous offre la chance d'appuyer sur le bouton pause de la télécommande qui gère notre vie. Ce fut un moment très enrichissant. En bientôt 17 ans de vie, ces infimes petites heures sont celles qui m'ont appris le plus sur moi.

Toi, lecteur de cet article, arrête-toi. Savoure le silence et tu réaliseras plusieurs choses sur toi. Comme Saint-Exupéry dirait, l'essentiel est invisible pour les yeux. C'est pourquoi il est nécessaire de creuser en soi afin de comprendre ce dont nous sommes faits. Malgré l'homogénéité de notre collectivité, nous avons tous, individuellement, quelque chose qui nous différencie des autres. Il s'agit seulement d'écouter nos pensées profondes.

 

 


Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
L’emprise du doute

L’emprise du doute
NOS RECOMMANDATIONS
Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants

Arrêté pour avoir en sa possession quelques plants
Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD

Le cannabis récréatif permis dans les fumoirs des CHSLD
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Rythme - Travail - oct 2018
 
Alexis Jacques
Mardi, 16 octobre 2018
L’emprise du doute

Rosemarie Lacroix
Vendredi, 5 octobre 2018
Génération changement

Jacinthe Dubé 18 oct 2018
Sherbrooke met la table 2018
Partenariat unique entre l’OSS et le Salésien Par Vincent Lambert Mardi, 16 octobre 2018
Partenariat unique entre l’OSS et le Salésien
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui Par Cégep de Sherbrooke Mardi, 16 octobre 2018
La Fondation Cégep de Sherbrooke : d’hier à aujourd’hui
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog Par Cynthia Dubé Mercredi, 17 octobre 2018
Dur bilan au lendemain de l’incendie de Magog
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous