magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Avis de décès Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier Annuaire
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
Sherbrooke t'en bouche un coin STEBUC 2019
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Cynthia Dubé Par Cynthia Dubé
cdube@estrieplus.com

Mercredi, 6 mars 2019

Sa Lili-la-Lune dans les écoles: le grand rêve d’Amélie Bibeau



 Imprimer   Envoyer 
L’auteure sherbrookoise Amélie Bibeau vient de sortir le 4e tome de sa série jeunesse Lili-la-Lune.

L'auteure sherbrookoise Amélie Bibeau vient de sortir le 4e tome de sa série jeunesse Lili-la-Lune. Celle qui explore des thèmes préoccupants à l'adolescence, dont la confiance en soi, l'intimidation et les agressions sexuelles, espère bien un jour (pas si lointain) voir ses romans dans les écoles.

Lili-la-Lune, c'est une adolescente (maintenant âgée de 18 ans) qui doit composer avec les bonheurs et les épreuves de la vie. Confiance en soi, histoires d'amour, troubles alimentaires, deuil, relations d'amitié, premières expériences avec l'alcool et les drogues, épreuves familiales, enfants du divorce, agressions sexuelles; Lili et ses amis traversent les hauts et les bas de la vie à travers les 4 tomes (et d'autres à venir).

Le premier tome Papillon de nuit a été publié en 2010. Fil de soi et À vol d'elle ont suivi les deux années suivantes. Le 4e tome, La chute du monarque, est en magasin depuis le 27 février dernier. Amélie a mis un peu plus temps à sortir ce roman, puisqu'elle écrivait simultanément le premier tome de sa nouvelle série intitulée Derrière le masque, paru l'an dernier. Alors que Lili-la-Lune s'adresse principalement aux adolescentes, cette nouvelle série s'adresse autant aux filles qu'aux garçons.

Amélie la passionnée

Comme la majorité des auteurs, Amélie ne vit pas de son art. Maman d'un petit garçon, elle a fait des études en littérature et travaille maintenant à temps plein comme commis de bureau chez Domtar, à Windsor. Tous ses temps libres sont consacrés à l'écriture; même son heure de diner au boulot est dédié à ses romans!

Sa passion pour l'écriture existe depuis l'enfance. D'abord intéressée par l'écriture de romans fantastiques, la Sherbrookoise s'est rapidement tourné vers la littérature jeunesse.

« J'ai réalisé que j'avais envie de parler de sujets qui me touchaient personnellement, explique Amélie. Puisque j'avais encore mes journaux intimes écrits à l'adolescence, j'ai décidé de m'en inspirer. Pour le tome 1, j'ai choisi d'aborder le thème des agressions sexuelles, en ne sachant pas trop où j'allais me diriger pour les autres tomes. Je savais cependant que je voulais aussi parler du deuil, un sujet qui me touche personnellement. J'ai vécu trois deuils importants en l'espace de deux ans vers l'âge de 20 ans; j'ai perdu Guillaume mon premier amoureux, ma grand-mère et ma sœur Valérie », poursuit celle qui avait d'ailleurs fait la promesse à ses proches disparus de publier des romans.

À l'aube de la quarantaine, elle se passionne encore et toujours pour l'écriture jeunesse. Et comment fait-elle pour garder le rythme et trouver les bons mots pour s'adresser aux ados d'aujourd'hui? « Je me renseigne beaucoup avec des conseillers pédagogiques, des profs et des amies qui ont des ados, répond Amélie. J'ai aussi beaucoup de lecteurs critiques. C'est vrai que les jeunes ont changé à travers les générations, mais lorsqu'on discute avec eux, on se rencontre qu'il y a encore beaucoup de choses qui se ressemblent. »

Amélie la déterminée

Avec ses nombreux romans publiés et ses tonnes d'idées pour ceux à paraître, Amélie Bibeau imagine très bien ses héroïnes à la télé. C'est un rêve qu'elle chéri depuis un bon moment. Mais au-delà d'une série télé, elle rêve de voir sa série Lili-la-Lune dans les écoles.

« Je rêve que ma série soit utilisée en classe dans les écoles, par exemple pour les cours d'éducation à la sexualité. Je commence à faire des démarches en ce sens. J'aimerais bien approcher les commissions scolaires, dont la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke. J'ai toujours tenu à ce que mes romans soient crédibles et appropriés, tant pour les jeunes que pour les écoles. »

Et quel message aimerait-elle passer aux jeunes filles par l'entremise de ses histoires? « J'aimerais qu'elles apprennent à se faire davantage confiance, à s'écouter et à s'accepter telles qu'elles sont. Moi j'ai eu beaucoup de difficultés à m'accepter. J'essayais tellement d'être comme les autres, alors j'ai fait des petites gaffes, des trucs qui ne me ressemblent pas. J'aimerais aussi que les jeunes comprennent ce qu'est le vrai amour versus l'attirance physique. »

Amélie Bibeau invite ses lecteurs et les curieux au lancement officiel de Lili-la-Lune tome 4, ce samedi 9 mars, à 13 h 30, à La Capsule (rue Wellington Sud).


Orchestre symphonique de Sherbrooke Jazz
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Le Granada souligne son 90e anniversaire en grand!

Le Granada souligne son 90e anniversaire en grand!
Radiothon de CFLX 95,5 FM, la radio communautaire de l’Estrie

Radiothon de CFLX 95,5 FM, la radio communautaire de l’Estrie
NOS RECOMMANDATIONS
Plafonds acoustiques : le plus difficile, c'est de choisir!

Plafonds acoustiques : le plus difficile, c'est de choisir!
Une marche silencieuse pour soutenir les services sociaux

Une marche silencieuse pour soutenir les services sociaux
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Centre de développement athlétique Badmofo Methods
Orchestre symphonique de Sherbrooke Hommage  jazz
Sherbrooke t'en bouche un coin STEBUC 2019
 
Choeur Pop de Sherbrooke  mai 2019
Les trois singes : Ni vu, ni entendu, mais tut… Par Daniel Nadeau Mercredi, 15 mai 2019
Les trois singes : Ni vu, ni entendu, mais tut…
L'Orchestre symphonique de Sherbrooke affiche salle comble pour sa dernière représentation de l'année Jeudi, 16 mai 2019
L'Orchestre symphonique de Sherbrooke affiche salle comble pour sa dernière représentation de l'année
Plafonds acoustiques : le plus difficile, c'est de choisir! Par APCHQ Estrie Mardi, 14 mai 2019
Plafonds acoustiques : le plus difficile, c'est de choisir!
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous