NetRevolution_internetillimité
Jacinthe Dubé
Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous    
 
Actualité Concours Chroniqueurs Annonces Classées

  CHRONIQUEURS / Deux mots à vous dire

40 secondes. Juste 40 secondes!

 Imprimer   Envoyer 
François Fouquet Par François Fouquet
Lundi le 1 août 2022      

40 secondes, c'est tout et ce n'est rien.

C'est tout, quand, en fin de 3e période, au hockey, on a absolument besoin de ce but égalisateur.

Ce n'est rien quand on est assis dans la voiture pour un trajet qui durera des heures.

Ce ne sont pas les secondes qui sont différentes. C'est le contexte. Et la perception liée au contexte.

Pour reprendre l'analogie de la voiture, disons que je me rends de Sherbrooke à Montréal. À la hauteur du Quartier 10/30, je vais ressentir une sorte de fatigue qui ne fera prendre conscience de ce besoin de me délier les jambes. Par contre, si je fais de Sherbrooke à Mont-Laurier, voilà qu'à la hauteur du même Quartier 10/30, je me sentirai en bonne forme et prêt à faire un bon bout de chemin.    

Si l'exemple est valable pour une longue période de temps, pourquoi ne l'est-il pas pour 40 secondes?

Ma fratrie

Je trouve que le mot fratrie sonne et qu'il a la capacité de réunir des éléments essentiels à ma vie : mon frère et mes sœurs. En début d'été, toute ma fratrie s'est rendue à Trois-Rivières pour déguster, littéralement, le puissant spectacle Harmonium symphonique.

Évidemment, on ne va pas à Trois-Rivières sans fouler son centre-ville. Le 2e plus vieux au Québec, qui plus est!

Les artères principales étaient piétonnes. Les gens circulaient de façon nonchalamment désorganisée, par opposition à nos balades au centre-ville de Sherbrooke qui se font en ligne droite, alors qu'on passe  d'un point A à un point B en respectant la règle de la ligne droite qui est le plus court chemin entre deux destinations.  

En zigzaguant comme ça, le constat s'est fait dans nos têtes : pour redonner la vie à un centre-ville, il faut que la vie s'exprime. Et pour que la vie s'exprime, il faut que tout ne soit pas pensé en fonction de l'automobile et, par extension, de l'automobiliste.

Rendre des artères piétonnes n'est pas la seule manière de déjouer le règne automobile : les traverses de piétons aux feux de signalisation y jouent un rôle. J'ai été surpris de constater qu'on a 40 secondes pour traverser, là-bas.

De retour dans mon Sherbrooke natal, je me promène à pied le plus souvent possible et je peux sentir toute l'extraordinaire importance que l'automobile a dans notre vie : au coin King et Jacques Cartier, c'est 26 secondes qu'on a pour traverser en ligne droite ou en diagonale.

26 secondes. Ce n'est pas long, vous l'essaierez. Et ne vous avisez pas de vieillir prématurément, vous n'y arriverez pas.

Je sais, je sais... C'est épouvantable de perdre des secondes de notre vie. Et ça viendrait remettre en question l'essentielle fluidité des circuits automobiles. Il faut savoir écouter les besoins des automobilistes qui sont maîtres des lieux et qui sont, après tout, assez généreux pour laisser un peu d'espace à d'autres espèces qu'eux!

Alors, je sais, je sais... attendre 40 secondes à un coin de rue ferait perdre à l'automobiliste un si précieux temps dans sa si précieuse vie, c'est épouvantable!

Mais il faudra y penser. C'est la qualité de vie collective de notre ville dont il est question. On s'apercevra peut-être que ça viendra améliorer la qualité de vie individuelle des citoyens aussi, qui sait?

En attendant, je me dis ceci : 40 secondes, cibole, c'est quand même juste 40 secondes!

 

Clin d'œil de la semaine

Les fabricants de voitures nous vendent des bolides qui font du 0-100 km/h en moins de 10 secondes. Et là, faudrait qu'on attende 4 fois ça pour laisser passer un piéton? Isssshhhhh...


Salon_du_livre_2022
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...

Canal colère

Mardi le 6 septembre 2022      
Canal colère
Un prénom pour marquer l'avenir

Lundi le 19 septembre 2022      
Un prénom pour marquer l'avenir
OK! On se retrouve là!

Lundi le 26 septembre 2022      
OK! On se retrouve là!
Jacinthe Dubé 9 mars 2022
NOS RECOMMANDATIONS
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec!

Mardi le 20 septembre 2022      
Cornelius : le premier vin sec de cassis au Québec!
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais

Mardi le 20 septembre 2022      
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais
Annie Godbout tassée du comité exécutif par la mairesse

Jeudi le 22 septembre 2022      
Annie Godbout tassée du comité exécutif par la mairesse
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Inscription Infolettre EstriePlus.com
Bingo_Sherbrooke
 
François Fouquet
Lundi, 26 septembre 2022
OK! On se retrouve là!

Poste_Journaliste_Estrieplus
Qu'est-ce que la technologie verte ? Quel est son impact sur les êtres humains ? Mardi, 20 septembre 2022
Qu'est-ce que la technologie verte ? Quel est son impact sur les êtres humains ?
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais Par Me Catherine Chouinard Mardi, 20 septembre 2022
Loi 96 : L’interdiction pour les notaires de publier des actes en anglais
Archéologie du sensible au Musée Beaulne Par Daniel Campeau Mercredi, 21 septembre 2022
Archéologie du sensible au Musée Beaulne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2022 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous