magasingeneral.com
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 27 janvier
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 23 novembre 2020

Jamais. Et autres mots adaptatifs



 Imprimer   Envoyer 

Fred Pellerin propose de multiples torsions des sens et des mots, sourire en coin. Lors d'une de ses prestations, il disait quelque chose comme : « elle s'est dit, plus jamais! » Il ajoutait : « dans mon village, ça, jamais, ça dure 20 minutes... »

Le cadre et la forme portent à rire. Dans un cadre différent, des fois, c'est moins drôle.

Le gouvernement de Jean Charest, à l'époque, avait adopté une loi interdisant les déficits budgétaires annuels. Solennellement, il affirmait que, grâce à cette loi, plus jamais nous ne vivrions plus de déficit au Québec.

Ça a duré 20 minutes.

J'exagère. Un peu plus quand même. Quelques années, en fait. Le temps d'inventer d'autres mots ou expressions qui viennent enrober de sucre une pilule pourtant amère. Du genre : comptabilité créative. Celle qui vient déguiser un déficit en dépense reportée ou je ne sais trop quelle autre magouille ou vue de l'esprit.

Les mots qui anesthésient 

C'est à peu près à la même époque que la notion de développement durable est née. Je veux dire que l'expression développement durable a été intégrée aux grands projets. Je me souviens même d'une déclaration d'un ministre (j'oublie lequel), qui affirmait qu'il fallait bien comprendre que dans l'ordre, c'est le mot développement, puis durable. Qu'il ne fallait pas oublier cela! Ah, et que son gouvernement allait agir de façon responsable!

Responsable. J'y reviens plus tard.

La traduction de développement durable est peut-être erronée, déjà, à la case départ. En anglais, on parle de « sustainable development ». Je me dis qu'on aurait dû dire « développement soutenable ». C'est plus engageant, il me semble.

Rappelez-vous que le même gouvernement collait le même mot durable à l'extraction des gaz de schiste! Est-ce qu'il est « soutenable » pour l'environnement de développer de tels gaz? Peut-être pas tant! On dirait que l'étiquette durable arrive à coller sur tout, si tant est qu'on ait de bonnes équipes de communication.

Les mêmes équipes de communication qui ont appliqué le mot responsable à tout ce qui bouge parce que, c'est documenté (!), le mot fait du bien au citoyen qui a le goût de dire qu'il agit de façon responsable, mais sans changer quoi que ce soit de son quotidien duveteux.

Faites le test : un simple bout de papier et un crayon sont nécessaires. Sur le bout de papier, faites trois colonnes. La première avec le nom du projet dont le politicien parle. La deuxième colonne, écrivez simplement le mot "responsable" et, dans la troisième écrivez les mots « décisions courageuses et difficiles ».   

Écoutez ensuite l'entrevue du politicien et notez simplement le nombre de fois qu'il utilise les mots de la deuxième et troisième colonne. Assurez-vous de voir le point de presse au complet. C'est frappant!

Ensuite, si vous conservez et comparez les bouts de papier, vous allez réaliser que moins le projet est solide, plus les mots ou expressions « responsables » et « décisions difficiles et courageuses » sont utilisés.

La communication, au sens public du terme, est devenue une science. Une science aidée par les algorithmes et les sondages qui viennent mesurer la sensibilité des citoyens par rapport à certains termes qui rassurent, qui procurent un sentiment de réconfort et qui font qu'on peut dire qu'on agit de façon responsable en répétant toujours les gestes qui ont affaibli notre environnement, par exemple.

Je me disais tout ça cette semaine lors de l'annonce officielle de la loi qui viendra interdire les véhicules uniquement à essence en 2035. Mes lectures des deux ou trois dernières années démontrent que la majorité des constructeurs de voitures ont déjà annoncé que leur flotte sera électrique ou hybride avant 2030. Le projet annonce-t-il vraiment une révolution? Pas tant. Mais il est annoncé comme tel.

Notre époque est marquée par l'arrivée de deux outils majeurs à propos des mots : la polisseuse et la rectifieuse.

Tous ces mots qui ont été polis pour que, par exemple, une personne aveugle soit maintenant non-voyante, et la rectifieuse qui vient crochir le sens premier des mots pour en favoriser l'ingestion.

« Encore des mots, toujours des mots », chantait Dalida, qui cherchait désespérément l'engagement sentimental derrière la pluie de compliments du mec qui la courtisait...

 

Clin d'œil de la semaine

« M. Gérard entre ce matin dans un processus d'induction entrepreneurial intensif. »   Dit autrement, il est en entraînement chez son nouvel employeur.



Résidence Le Boisé du Lac dec 2020
Devenez membre de notre facebook
  A LIRE AUSSI ...
Bon, un huissier pour partir 2021…

Bon, un huissier pour partir 2021…
Vivre dans un état policier

Vivre dans un état policier
Hyundai Sherbrooke jan 2021 B
NOS RECOMMANDATIONS
De nouveaux logements sociaux en Estrie

De nouveaux logements sociaux en Estrie
Bilan COVID-19 du 22 janvier

Bilan COVID-19 du 22 janvier
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

McDonalds Embauche Nov 2020 A
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir A nov 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 27 janvier 2021
Les petits caporaux

François Fouquet
Lundi, 25 janvier 2021
Trump, vu d’ici

Me Catherine Chouinard
Dimanche, 24 janvier 2021
Un chalet à plusieurs : rêve ou cauchemar?

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Sherbrooke : possibilité de reporter son paiement des taxes municipales en 2021 Par Maxime Grondin Jeudi, 21 janvier 2021
Sherbrooke : possibilité de reporter son paiement des taxes municipales en 2021
David Goudreault : l’Estrien espère retrouver son public bientôt Par Megan Foy Mercredi, 20 janvier 2021
David Goudreault : l’Estrien espère retrouver son public bientôt
Bilan de Windsor : Sylvie Bureau fière de son dernier mandat Par Daniel Campeau Mercredi, 20 janvier 2021
Bilan de Windsor : Sylvie Bureau fière de son dernier mandat
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous