Sherbrooke pour emporter
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe chez nous!
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Automobile
Santé et Beauté
Famille
Découvertes
L'actualité en vidéos
L'actualité en photos
Blogue
CULTURE & ÉVÉNEMENTS / En vedette
Anita Lessard Par Anita Lessard

Dimanche, 4 octobre 2020

Expériences immersives au Musée des Beaux-arts de Sherbrooke (2e partie)



 Imprimer   Envoyer 
Steve Heimbecker au centre de son oeuvre ''Les 13 pointes de l'étoile filante''

Les amateurs d'art visuel seront servis pour la grande réouverture du MBAS. Deux installations forts différentes, mais originales en tous points, accueilleront les visiteurs. Seconde partie d'une visite pas ordinaire.

Un coup d'œil complètement différent attend les visiteurs à l'étage du musée avec l'exposition remarquable de Steve Heimbecker. 16 Latitudes est le fruit de quatre années d'un travail patient et élaboré, qui présente le croisement entre la capture du son et de l'image, de l'espace et du temps. Son titre vient du fait que l'artiste ait suivi l'axe d'une seule longitude traversant 16 latitudes, entre le nord et le sud du Québec. Deux œuvres distinctes, mais complémentaires, composent celle-ci : ‘' Les 13 pointes de l'étoile filante'' et ‘'Saisons de la forêt au wall de roches''.

Le créateur a mis trente ans à peaufiner une technique permettant une cartographie du son et de l'image. Équipé de plusieurs appareils spécialisés, micros, et caméras, M. Heimbecker a su capter les fréquences du vent, de la vie urbaine ou animale, selon l'endroit choisi. Avec le temps, il a développé une maîtrise exceptionnelle du mixage et de la superposition des sons et des images, pour en faire des œuvres abouties. « L'idée d'utiliser une multiplicité de canaux d'information, est d'exposer la dualité des détails dans la représentation de l'ensemble de l'œuvre, » indique Steve Heimbecker.

Les endroits utilisés pour la création de ce projet d'envergure ne sont pas anodins, puisque l'artiste cherchait des lieux qui lui permettraient d'appliquer ces principes avec précision. Il a trouvé son premier sujet avec le cratère des Pingualuit, créé par la chute d'une météorite il y plus d'un million d'années, dans le parc national du même nom, qui situé au nord du Nunavik. Étant presque parfaitement circulaire, le lac qui s'y est formé était idéal pour capter tous les éléments nécessaires à la réalisation de l'œuvre. M. Heimbecker tient à préciser que cette réalisation n'aurait pas été possible sans la précieuse collaboration des gardiens du parc qui l'ont généreusement accompagné pour l'y guider.

À l'aide de petites caméras de pointe, elles-mêmes équipées de micros ultra-sensibles, le déplacement sonore du vent, la circonférence du cratère ainsi que le paysage environnant, ont été scrupuleusement enregistrés et filmés. Chacune des séances de tournage impliquait d'installer les caméras à des angles et degrés différents, mais toujours de façon à couvrir l'entièreté de la circonférence du Pingualuit, en son et en image.

Visuellement, ce sont 13 écrans projetant une série de 5 images disposées verticalement qui attendent les visiteurs. Projetées en accéléré, elles sont à première vue immobiles, mais à force de les observer, des détails et du mouvement se dégagent de celles-ci. L'enrobage sonore qui accompagne l'installation est basé sur le même principe, faisant de l'ensemble, une expérience immersive et fascinante.

Une impression de paysage ‘'lunaire'' se dégage de cette partie de l'exposition. « Le nord est un endroit extraordinaire! De toutes les expériences artistiques que j'ai faites, il n'y a rien de comparable à celle-ci. C'est un lieu de solitude, mais aussi de méditation; sans le vouloir spécifiquement, c'est ce qui ressort de cette aventure » raconte M. Heimbecker. Il dit souhaiter que chaque visiteur y trouve un moment de réflexion sur sa place dans l'ordre naturel lors de son passage.

Le second volet offre un point de vue complètement différent. ‘'Saisons de la forêt au wall de roches'' utilise sensiblement la même technique de captation d'images et de sons, mais le décor est planté dans une forêt située aux abords de St-Étienne-de-Bolton. La captation s'est fait de façon hebdomadaire, sur 36 mois afin de montrer les transitions entre les saisons.

Cette fois, c'est muni d'une caméra ‘'GoPro'' que M. Heimbecker a pris ses images. Celles-ci forment un mur où elles sont disposées côte à côte, comme des images miroir, avec à chaque extrémité, des arbres bordés de neige; printanière au début, automnale à la fin. L'artiste s'est filmé entrant et sortant de l'orée de la forêt, superposant ensuite les séquences en 6 couches de 12 vidéos. Chacune des vidéos est ralentie à 25%, donnant une impression de lenteur, comme une marche dans les bois, mais en passant d'une saison à l'autre. Un ‘'concert'' discret, mélangeant chants d'oiseaux, bruits forestiers et voix animales, accompagnent cette visite poétique.  

16 Latitudes est présentée jusqu'au 31 janvier 2021.

mbas.qc.ca

 


Hyundai Sherbrooke oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Izabelle: Version 2.0 Deluxe

Izabelle: Version 2.0 Deluxe
Revitalisation de la prison Winter: témoignages recherchés

Revitalisation de la prison Winter: témoignages recherchés
Coop Funéraire arrangements oct 2020
NOS RECOMMANDATIONS
Bénévoles recherchés pour la Guignolée de Moisson Estrie

Bénévoles recherchés pour la Guignolée de Moisson Estrie
Un homme recherché pour agression sexuelle

Un homme recherché pour agression sexuelle
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

Fond Qc Cancer Concerto oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Geneviève Hébert députée juillet 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 21 octobre 2020
La nouvelle inquisition

François Fouquet
Lundi, 19 octobre 2020
Une bonne pensée pour Ndji

Pierre-Olivier Pinard
Vendredi, 16 octobre 2020
Que la force soit avec toi

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Concours De Martineau
Une bonne pensée pour Ndji Par François Fouquet Lundi, 19 octobre 2020
Une bonne pensée pour Ndji
Démantèlement de Wellington-sur-mer Lundi, 19 octobre 2020
Démantèlement de Wellington-sur-mer
Modernisation de la consigne: Opération Verre-Vert a des réserves Mardi, 20 octobre 2020
Modernisation de la consigne: Opération Verre-Vert a des réserves
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous