GRANADA 28 OCT 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
COOPERATIVE FUNERAIRE SEPT 21
CHRONIQUEURS / L'Agora
Daniel Nadeau Par Daniel Nadeau

Mercredi, 22 septembre 2021

C’est ça qui est ça…



 Imprimer   Envoyer 

Cette chronique est écrite le 19 septembre. Le résultat de l'élection est encore imprévisible. J'aurais pu attendre mardi pour l'écrire, mais puisque le résultat des votes postaux ne sera pas connu avant mardi soir au mieux, j'ai décidé de l'écrire comme à l'habitude le dimanche précédant sa parution du mercredi. La semaine prochaine, ma chronique pourra faire le bilan des résultats et en mesurer les conséquences pour notre vie démocratique.

La campagne électorale canadienne est enfin terminée. La pandémie de la COVID-19 s'est fait une nouvelle beauté et elle s'est transformée en une quatrième vague. Malgré son omniprésence dans les discours et la présence de plus en plus nombreuse de gens non vaccinés dans les hôpitaux, on ne peut pas dire qu'elle a empêché les formations politiques en présence de faire campagne. Bilan d'une drôle de campagne avant d'en connaître les résultats...

Fin de campagne endiablée

Les différentes formations politiques n'auront ménagé aucun effort au cours des cinq dernières semaines pour plaire et racoler les électeurs que nous sommes. De façon générale, on constate au terme de cette période électorale que le Canada a fait du surplace. Ce qui vient nourrir l'impression que cette élection était inutile. Le Parti vert, empêtré dans les querelles entre sa cheffe donneuse de leçon, Annamie Paul et les membres de son parti a quasi disparu de l'écran radar des Canadiennes et des Canadiens alors que la crise climatique atteint son paroxysme. C'est paradoxal, ne trouvez-vous pas ? La surprise c'est la montée politique des antivax et des libertaires regroupés sous la bannière de Mad Max, l'ineffable ancien député de la Beauce, Maxime Bernier. Dans certains comtés, les 6 % que cette formation politique réussira à grappiller pourront jouer contre le parti conservateur d'Érin O'Toole. Il est sain cependant que ces voix puissent trouver une voie dans notre vie démocratique. Cela est préférable à des gestes de violence.

Concernant le NPD, Jagmeet Singh a été fidèle à lui-même se faisant la conscience de gauche du parlement canadien avec son désir sincère de venir en aide à la population et à taxer les ultra-riches, pour reprendre les termes de Jagmeet Singh. Ce dernier a mené plutôt une bonne campagne. Il devrait en récolter les fruits lundi soir en augmentant légèrement son nombre de sièges au parlement au détriment des libéraux de Justin Trudeau. Contrairement à la dernière élection de 2019, je ne suis pas convaincu que la stratégie de rappel des progressistes sous la grande tente libérale soit aussi efficace cette fois. Les nombreuses promesses brisées des libéraux de Justin Trudeau sur des thèmes chers aux électeurs progressistes comme les changements au mode de scrutin, le financement des pipelines et les manques à l'éthique devraient freiner le potentiel de ce transfert classique des électeurs du NPD au Parti libéral du Canada. Un classique des campagnes électorales canadiennes. Le vrai duel est entre Justin Trudeau et Erin O'Toole quoiqu'en dise Yves-François Blanchet du Bloc québécois qui verra si son souhait d'obtenir 40 sièges au Québec aura été exaucé par les électrices et les électeurs lundi soir dernier.

Yves-François Blanchet a mené une excellente campagne pour le Bloc québécois. Sa parfaite maîtrise du français, son éloquence et son sens de la répartie auront contribué au succès de la campagne du Bloc Québécois. Néanmoins, cela aurait été insuffisant, n'eût été l'apport considérable du consortium des médias anglophones canadiens et de la modératrice de ce débat, la présidente de la firme de sondage Angus Reid, madame Shachi Kurl. Sa question incroyable postulant au racisme des Québécoises et des Québécois aura plus aidé le Bloc que la performance de son chef. Faudra en voir l'effet dans les urnes de l'élection de lundi. Je doute que le Bloc québécois fasse mieux que 32 à 35 sièges malgré l'effet Kurl. Mais comme le dit François Legault, on verra...

Duel entre Trudeau et O'Toole

L'élection est une lutte sans merci entre conservateurs et libéraux. Justin contre Érin. Québec-Ontario contre l'Ouest canadien. Erin O'Toole a mené une bonne campagne en deux temps, le début avec son plan et son image de culturiste pendant que Justin Trudeau et les libéraux étaient empêtrés dans le dossier de l'Afghanistan et ses explications sur les motivations qui ont conduit au déclenchement des élections. D'ailleurs, samedi dernier encore, les médias interrogeaient encore Justin Trudeau sur cette dernière question. C'est dire que la question a collé à cette campagne. Ce qui traduit le vide de contenu de cette campagne électorale. Je n'irai cependant pas dire que cela fut inutile.

Erin O'Toole a fait une fois de plus la démonstration que le Parti conservateur qui demeure composé de réformistes déguisés en bleu est incapable de mener à un véritable recentrage de ce parti dans le « mainsteam politique canadien ». Trop de ses membres sont ouvertement contre les valeurs d'une forte majorité de Canadiennes et de Canadiens de l'Ontario, du Québec et des provinces maritimes. Les conservateurs auront beau changer de chef autant de fois qu'ils le veulent, la cassure entre les populations du Canada central et de l'Ouest canadien est trop profonde pour qu'une personne puisse recoller les morceaux. Que les conservateurs aient perdu ou gagné lundi soir, la balkanisation du Canada déjà amorcé ne fera que s'approfondir autour de l'enjeu incontournable de la lutte aux changements climatiques. Je crois que les conservateurs seront encore l'opposition officielle au moment où vous lirez ces lignes mercredi matin. Et ce ne sera pas la faute d'Érin O'Toole, mais de la réalité politique canadienne.

Justin Trudeau a mené plutôt une bonne campagne électorale. Il a fait preuve de vigueur et il a assumé ses politiques même face aux manifestants antivax qui l'ont accompagné durant cette campagne électorale. Justin Trudeau et les libéraux sont demeurés fidèles à eux-mêmes. Ils proposent des politiques progressistes et sont centrés sur les résultats à obtenir pour la classe moyenne. Il faut dire que nous devons convenir que le gouvernement de Justin Trudeau a plutôt bien géré la pandémie et qu'il a su prendre les bonnes décisions même si tout n'a pas été parfait par exemple, la gestion des frontières au début de la pandémie. Ce qui déçoit le plus de cette équipe c'est que l'on ne nous a pas présenté une vision articulée de l'avenir du Canada sauf dire des généralités dans des formules trop souvent ampoulées. Bien sûr monsieur Trudeau nous sommes tous favorables à la tarte aux pommes de tante Gaby, mais encore quel avenir pour la politique internationale canadienne, comment repensez le fédéralisme canadien en ce temps de crise où la collaboration entre tous les ordres de gouvernement est essentielle et finalement comment envisageons-nous l'avenir de notre développement économique dans un monde marqué par les luttes aux changements climatiques ? Des questions laissées sans véritables réponses. Ce qui n'empêchera pas selon moi les libéraux de Justin Trudeau d'obtenir un autre mandat de gouvernement minoritaire au lendemain de cette élection.

Une élection inutile ?

Cette élection ne fut cependant pas inutile. Elle a permis de mieux mettre en lumière les forces qui convergent dans le Canada postnational de Justin Trudeau. Elle a révélé une fois de plus le racisme systémique dont le Québec est victime dans ce pays, mais que l'on refuse de voir au Canada anglais. Au fond, le Québec et le Canada se ressemblent plus qu'on le pense. Nous avons les mêmes incapacités à reconnaître nos minorités et à leur faire une vraie place. Mais cela c'est un tout autre débat.

L'élection a aussi révélé la personnalité étroitement nationaliste du gouvernement Legault qui s'est montré prêt à trahir plusieurs des valeurs québécoises en offrant son appui aux réformistes de l'Ouest canadien au nom de l'autonomie du Québec. Ce discours politique québécois doit être renouvelé. Nous sommes plus à une époque qui nécessite la collaboration de tous les gouvernements de tous les paliers décisionnels qu'à celle des chasses gardées. D'ailleurs, la faillite du système de santé québécois devrait inviter à la collaboration de tous les ordres de gouvernement. Si Justin Trudeau et les libéraux sont appelés à former un gouvernement minoritaire au terme de cette élection terne et sans saveur comme semblent l'indiquer les différents sondages et le disent les experts, Justin Trudeau va se dire tout comme nous : « Bon, c'est ça qui est ça... »


Coop Funéraire arrangements oct 2020
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Les dés sont jetés : Rouge minoritaire

Les dés sont jetés : Rouge minoritaire
La fin d’un monde

La fin d’un monde
SMLT_2021
NOS RECOMMANDATIONS
Premier meurtre de l’année  à Sherbrooke

Premier meurtre de l’année à Sherbrooke
Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière  55 800$ pour les patients !

Un troisième trek au profit de La Maison Aube-Lumière 55 800$ pour les patients !
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

HYUNDAI_USAGÉ_2
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir A nov 2020
 
François Fouquet
Lundi, 25 octobre 2021
Choisir d’y croire… pareil!

Daniel Nadeau
Mercredi, 20 octobre 2021
Ne tuons pas la beauté du monde

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Une vie, un sentier, des repères Par François Fouquet Lundi, 18 octobre 2021
Une vie, un sentier, des repères
Une thérapie contre la Covid fabriquée à Sherbrooke Par Daniel Campeau Mardi, 19 octobre 2021
Une thérapie contre la Covid fabriquée à Sherbrooke
Jeune homme de 20 ans arrêté pour meurtre Par Daniel Campeau Jeudi, 21 octobre 2021
Jeune homme de 20 ans arrêté pour meurtre
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous
slimecut