GRANADA 28 OCT 21
Netrevolution Forfaits internet & Téléphonie illimité

Accueil   Chroniqueurs   Partenaires   Contactez-nous          
Annonces Classées Maison à vendre Concours Magasin général Calendrier INFOLETTRE
  Bilan COVID-19 du 24 septembre
 
ACTUALITÉS
Estrie
En bref
Ça se passe en Estrie
Affaires & juridique
Sports
Culture & Événements
Memphrémagog
Habitation
Santé et Beauté
Famille
Automobile
Avis publics
Découvertes
Blogue
VIEUX-CLOCHER_24_SEPT
CHRONIQUEURS /
Deux mots à vous dire
François Fouquet Par François Fouquet

Lundi, 5 juillet 2021

L’autre paire de manches…



 Imprimer   Envoyer 

C'est arrivé tantôt. Je me suis dit : « Cibole... »

Je lisais les journaux du jour sur ma tablette et ce titre du Journal de Montréal me surprend : « Le Canadien près d'un désastre jamais vu au 21e siècle »

On ne parle pas ici d'un génocide, d'une action inhumaine et innommable, d'un feu de forêt dévastateur. Nenon! On parle de la possibilité de perdre une série finale en 4 matchs.

Cibole!

Le Canadien qui se faufile loin en séries

Le sport professionnel tient une place de choix dans la vie de plusieurs sociétés. Résolument dopés à l'argent et au marketing, les succès ou les insuccès d'une équipe ont un certain impact sur l'humeur collective. Pendant un temps, en tous les cas. Je suis sûr que des chercheurs s'intéressent au phénomène encore aujourd'hui.

Déjà, une centaine d'années apr. J.-C. (Jésus Christ, l'ancêtre de Jesus Price!), le poète et satire Juvénal parlait « du pain, et des jeux ». J'interprète librement : tant que le peuple a de quoi manger et des jeux pour se regrouper, tout va. Même si ça peut parfois être bien malsain.

Au sortir d'une réclusion toute pandémique, effectivement, on sent une vague de bonne humeur quand on voit les joueurs du Canadien déjouer les statistiques et se faufiler, à coups d'efforts remarquables, jusqu'à la série finale.    

Cette bonne humeur est aussi dopée par les médias, tout cela étant.

Des médias à caractère sportif qui n'hésitent pas à mettre en ondes 5 ou 6 heures de jasage plus souvent insipide par jour! Par jour! Qu'il y ait match ou pas!

Une autre paire de manches! 

Un exemple qui sème en moi un certain désarroi :

« Le Canadien est entré de peur dans les séries. Mais là, contre Toronto, c'est une autre paire de manches! », analysait-on.

Puis...

« Le Canadien a su profiter d'une sorte de culture défaitiste qui draine les Leafs... Mais là, contre Winnipeg, ce sera une autre paire de manches! »

Quatre matchs plus tard : « Le Canadien rivalisera avec la puissante machine de Las Vegas. Ce sera une autre paire de manches! »

« À coups d'efforts, le Canadien est en finale. Mais là, contre Tampa, ce sera une autre paire de manches! ».

Une chance qu'on ne parle pas de baseball, où les manches ne viennent pas en paires!

Trop comme pas assez... 

J'écris ceci alors que Tampa Bay mène 3-0 dans la série.

Et je constate que, bien que dopée par les machines médiatiques et sportives destinées à accumuler les profits, l'humeur collective apporte ses bons et mauvais côtés. La joie saine qui regroupe les gens autour d'une activité commune d'un côté, les abus de langage et les commentaires haineux et violents des médias sociaux de l'autre côté.

Pour faire image, ça me fascine de constater que je puisse être, pour certains qui me connaissent, un partisan du Canadien depuis plus de 50 ans (je n'ai pas commencé à la naissance, quand même!) et qu'en même temps, que pour un paquet de monde qui ne me connaissent pas ou peu, je puisse être un « estie de fefan fini qui prend pour une équipe d'esties de loosers qui n'ont fait et ne feront jamais rien de bon! ».

Fascinant...

Au gré des déclarations incendiaires et sans se soucier qu'il est étrange de dire tout et son contraire en dedans de 24 heures, les « joueurnalistes » s'égosillent. Leur plan de match est simple : aller chercher des cotes d'écoute. Ce sont ces cotes qui nourriront l'objectif ultime : faire de l'argent vite. Et beaucoup.

Se définir comme partisan

J'ai choisi d'être un partisan plus silencieux, depuis quelques années. Je me trouvais ridicule de participer à des discussions où tout le monde peut s'apostropher plus ou moins poliment (plus souvent moins!) sur un sujet comme ça.

L'affaire, c'est que tout n'est qu'émotion, dans ces discussions qui n'en sont pas. Et qui dit émotion, dit absence totale de recul. Des amitiés se sont brisées sur des quiproquos sportifs.

Plusieurs pays d'Europe vivent le même phénomène autour du soccer. Comme ici, les partisans sont intensivement bipolaires par rapport à leur équipe. Dépendamment du score, on congédie tout le monde ou bien on les traite comme des dieux.

Garder le beau...

Ça aussi, c'est une décision que je prends : vivre et apprécier ce moment où la détermination fait une différence. Où la cohésion d'une équipe démontre clairement qu'elle est plus forte que les talents individuels. Où les preneurs aux livres sont déjoués, ce qui signifie qu'une analyse algorithmique n'est pas garante du résultat du match qui se joue sur la glace.        

Je décide de retenir que, dans une équipe, quand le plaisir (palpable chez les joueurs du Canadien) est de la partie, le champ des possibles s'ouvre grand devant.

Pour le reste? On verra : ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini, disait Yogi.

Demandez aux Leafs!

Mais ça, vous me direz, c'est une autre paire de manches...

 

Clin d'œil de la semaine

Entendu à la radio, lors d'une "ligne ouverte", au hasard d'une sortie en voiture en soirée de l'hiver dernier : « Là, va falloir congédier Geoff Molson, ça a pu de bons sens! »

Je ne suis pas expert, mais me semble qu'il serait de mise de lui demander la permission, avant...



ECOLOBOUTIQUE AUG 2021
Inscription Infolettre EstriePlus.com
  A LIRE AUSSI ...
Ceux qui s’en vont… ceux qui nous marquent

Ceux qui s’en vont… ceux qui nous marquent
Si on ne peut se fier au passé!

Si on ne peut se fier au passé!
ECOLOBOUTIQUE AUG 2021
NOS RECOMMANDATIONS
Sherbrooke se prépare à la relance du tourisme d'affaires

Sherbrooke se prépare à la relance du tourisme d'affaires
La police de Sherbrooke recherche un voleur

La police de Sherbrooke recherche un voleur
PLUS... | CONSULTEZ LA SECTION COMPLÈTE...

SALON DU LIVRE SEPT 2021
Inscription Infolettre EstriePlus.com
Boucherie du terroir B nov 2020
 
Daniel Nadeau
Mercredi, 22 septembre 2021
C’est ça qui est ça…

François Fouquet
Lundi, 20 septembre 2021
C’est contre mes valeurs

Jacinthe Dubé 14 sept 2020
Sherbrooke est dans la mire de Pizza Salvatoré Par Maxime Grondin Lundi, 20 septembre 2021
Sherbrooke est dans la mire de Pizza Salvatoré
Sherbrooke se prépare à la relance du tourisme d'affaires Par Maxime Grondin Jeudi, 16 septembre 2021
Sherbrooke se prépare à la relance du tourisme d'affaires
Émission spéciale pour découvrir les différents chefs d’antenne Par Maxime Grondin Jeudi, 16 septembre 2021
Émission spéciale pour découvrir les différents chefs d’antenne
ACHETEZ EstriePlus.com
bannières | concours | répertoire web | publireportage | texte de référencement | site web | vidéos | chroniqueur vedette
2017 © EstriePlus.com, tous droits réservés | Contactez-nous